Amorti running

Tout sur l’amorti d’une chaussure

by La Semelle

L’amorti d’une chaussure, c’est le fait ou non de limiter l’impact entre vous et le sol. La semelle de votre chaussure vient donc absorber plus ou moins les chocs pour protéger votre dos, vos articulations…

Il est un élément à prendre en considération lorsqu’on achète une paire de chaussure de running ! Tout d’abord, il faut savoir qu’il n’y a pas de normes en matière d’amorti. Chaque marque développe ses propres modèles et ses techniques de travail. De plus, on ne peut pas connaître sa qualité à l’œil nu ! Pas besoin de tourner la chaussure dans tous les sens, vous ne verrez rien !

La manière d’en savoir plus en la matière (c’est le cas de le dire), c’est la matière ! Il existe 2 types de semelle qui sont l’EVA (éthylène-acétate de vinyle) ou le TPU (polyuréthane thermoplastique).

Pour savoir si votre semelle est usée, impossible de le voir sans tests. On peut tout au plus avoir quelques indices comme des rides qui apparaissent sur la semelle ou voir que le caoutchouc du dessous est abîmé. Pour mémo, on peut considérer que pour une marque moyen/haut de gamme, l’amorti sera HS au-delà de 1000 km.

 

Découte d’une semelle avec et sans amorti !

Amorti semelle running

Concernant la matière utilisée, une très grande majorité des marques utilisent l’EVA. La seule légère différence entre elles peut être les additionnels utilisés, leur permettant de se différencier.

Il est utile de préciser qu’il est impossible d’avoir de réels effets d’amorti avec la seule semelle de propreté. Certaines semelles peuvent aider un peu mais il faut une certaine épaisseur pour que ce soit réellement efficace.

Notons également que l’amorti n’est pas synonyme de confort ! Il ne faut pas mélanger le confort du chausson à l’amorti lorsqu’on court. Il est vraiment là pour absorber les chocs et dissiper l’énergie.

Vous l’aurez compris, il est très difficile de juger l’amorti. Il faut donc faire confiance aux marques sur ce point et faire confiance aux technologies utilisées ! Dans tous les cas, lisez les fiches techniques des modèles, elles renseignent souvent sur le type de terrain idéal pour la chaussure. En effet, l’amorti dépend aussi du terrain où vous allez courir ! Il faut bien prendre des chaussures pour la route sur la route, idem pour le trail ! Les structures ne sont pas les mêmes, les semelles non plus…

 

Articles similaires