Changer chaussures running

Savoir quand il faut changer vos chaussures de running !

by La Semelle

Vous avez l’impression que vos chaussures sont peut-être trop vieilles ? Vous pensez qu’il est temps de changer vos chaussures de running ? Ne vous contentez pas de les utiliser jusqu’à ce que la tige soit déchirée et avec un amorti explosé. Courir avec des chaussures usées peut être source d’inconfort, voire de blessures. Voici quelques signes révélateurs qui vous permettront de reconnaître facilement quand il est temps de retirer votre paire de chaussures et de pensez à l’achat d’une nouvelle paire.

 

Combien de temps vos chaussures doivent-elles durer ?

Le kilométrage total que vous pouvez attendre de votre chaussure dépend du type de chaussure que vous portez, ainsi que de votre foulée personnelle, comme votre poids et votre schéma de frappe du pied. Bien sûr, il existe une variété d’autres facteurs qui peuvent affecter la durée de vie. Il peut s’agir de leur utilisation pour des sport autres que la course à pied (vélo, marche, baskets, bricolage) et de leur exposition aux éléments. Mais aussi du terrain sur lequel vous les utilisez (bitume, chemin de trail accidentés, etc…)

 

Type de chaussure

En règle générale, plus la chaussure est légère, plus elle s’use. Nous pouvons classer les chaussures de route (du 5 kilomètres au marathon) en trois catégories principales :

  • Les chaussures de tous les jours sont le type le plus durable, et durent généralement entre 400 et 900 kilomètres. Ces chaussures ont tendance à être plus lourdes et sont majoritairement dotées d’une semelle extérieure en caoutchouc durable. C’est une paire de chaussure que l’on utilisera pour en entraînement / sorties longue distance.
  • Les chaussures légères sont destinées votre entraînement plus rapide. Elles ont tendance à être plus légères et durent habituellement entre 300 et 700 kilomètres.
  • Les chaussures de course sont conçues pour courir vite en compétition. Ces chaussures sont dépouillées de tout matériau afin d’obtenir le poids le plus léger possible, et elles durent en général entre 200 et 500 kilomètres. Elles vous accompagneront sur toutes les distances en compétition, du 5 kilomètres au marathon.

 

Comment vous courez

La durée de vie de vos chaussures dépend également de votre profil de coureur. Les coureurs plus lourd ne pourront peut-être pas tirer les 900 km d’une paire de chaussures de tous les jours, car les forces d’impact à chaque pas sont plus importantes que pour les coureurs plus légers.

La façon dont votre pied touche le sol (foulée pronatrice ou supinatrice) joue aussi un rôle dans la durée de vie d’une chaussure de running ou de trail. Par exemple, les coureurs qui frappent lourdement le talon peuvent comprimer la mousse de leurs chaussures de course plus rapidement que les coureurs qui atterrissent sur l’avant du pied, et des coureurs qui ont une tendance excessive à la pronation peut briser les structures de soutien d’une chaussure plus rapidement.

Comment savoir quand changer vos chaussures running ?

L’une des meilleures manières de savoir si vos chaussures de running sont trop vieilles est de prêter attention à votre kilométrage ; si vous savez que vous avez parcouru 600 kilomètres avec vos chaussures de course plates, il est probablement temps de les changer. Cependant, il existe également d’autres signes qui vous donneront un indice sur le moment où vous devez commencer à acheter des chaussures de running ou de trail.

La chaussure vous le dit

  • La chaussure semble « morte » en dessous : La semelle intermédiaire est généralement la première partie à s’user. Avec le temps, votre chaussure n’offrira plus autant d’amorti ou de rebond que lorsqu’elle était neuve. Si la chaussure de running commence à donner l’impression d’être « morte » en dessous, il est peut-être temps de changer de chaussures. Par exemple, si vos baskets de trail ont les crampons qui montrent une usure prononcée, c’est un bon signal d’achat.
  • Il y a des plis dans la semelle intermédiaire : Des plis horizontaux ou diagonaux dans la section en mousse de vos semelles intermédiaires sont un autre signe d’usure. Cela peut signifier qu’après des kilomètres et des kilomètres de compression, la mousse n’est plus capable de reprendre sa forme initiale après utilisation. Surtout si vous courez tous les jours.
  • Le caoutchouc de la semelle inférieure est usé : Examinez le milieu et l’avant-pied de la chaussure pour voir si la semelle extérieure est usée. Si certaines sections de caoutchouc sont suffisamment usées pour que la mousse plus souple soit visible, il est temps de changer de chaussures de course. Bien qu’il soit important de le noter, une usure importante du talon est inévitable si vous êtes un talonneur et n’indique pas nécessairement que la chaussure de running est trop vieille. Il faut penser aussi à regarder l’état de votre semelle intérieur, ou de vos semelles orthopédiques.

 

Votre corps vous le dit

  • Maux et douleurs : Si vous développez soudainement des gênes mineures mais tenaces dans une paire de chaussures de running particulière, il y a un risque que votre corps vous dise que cela fait assez longtemps qu’elles sont utilisées. Le plus souvent, les coureurs commencent à ressentir des douleurs ou de la fatigue au niveau des genoux, des hanches, des pieds et du talon d’Achille lors de simple entrainement.
  • Blessures : Si vous continuez à courir avec de vieilles chaussures de course après avoir ressenti ces douleurs lancinantes, le risque de blessure peut apparaître. Le syndrome de la bandelette ilio-tibiale, le syndrome de l’essuie-glace, la périostite tibiale et la tendinite d’Achille sont des blessures courantes causées par le mauvais alignement des chaussures usées.

 

Conseils pour prolonger la durée de vie de vos chaussures de course

Pour que vos chaussures durent le plus longtemps possible, suivez ces conseils :

  • Faites une rotation de deux paires de chaussures : L’avantage est plus grand si vous utilisez différentes chaussures running, car votre corps bénéficie d’un léger avantage d’entraînement croisé en s’adaptant aux différences subtiles de conception des chaussures. La rotation des chaussures donne également aux semelles intermédiaires le temps de se décomprimer et à l’ensemble de la chaussure le temps de sécher après vos sorties. Si vous êtes un coureur qui enchaine les kilomètres, c’est vraiment très important.
  • Gardez vos chaussures propres : Assurez-vous d’enlever la saleté après votre course et d’enlever les pierres de la semelle. Si elles sont très sales et ne s’enlèvent pas facilement, utilisez une éponge et de l’eau savonneuse – pas de machine à laver – et faites-les sécher à l’air libre ou, si vous êtes pressé de les réutiliser, bourrez-les de papier journal. Suivez notre guide pour entretenir les chaussures running.
  • Portez les bonnes chaussettes : Les chaussures sont protégées de l’extérieur, pas de l’intérieur, donc si vos chaussettes ne sont pas conçues pour la course ou ne sont pas de bonne qualité, elles peuvent endommager le matériau intérieur. Les chaussettes à coupe basse peuvent également user prématurément l’intérieur. Il est donc recommandé de porter des chaussettes plus longues pour assurer la longévité des chaussures.
  • Défaites et refaites toujours vos lacets : Utiliser l’autre pied pour ratisser l’arrière du talon afin de retirer une chaussure n’est pas une bonne méthode. Déliez plutôt chacune d’elles et faites-les glisser avec vos mains. Vos chaussures vous remercieront en vous servant sur plus de sorties. Une alternative à cela est de prendre des lacets qui n’ont pas besoin d’être noués, comme les lacets silicone Gorilla Tribe. De même, le fait de ne pas avoir le bon modèle de lacets peut entraîner une usure plus rapide, alors assurez-vous que la façon dont vous lacez vos chaussures vous convient.
  • N’utilisez vos chaussures que pour courir : Porter des chaussures de course à la maison ou en ville peut vous donner un sentiment de puissance (et de confort), mais cela va aussi user prématurément vos chaussures de running. Elles sont nées pour courir, pas pour faire d’autre sport. Quand vous courrez, vous utilisez des chaussures adaptées, alors pour faire du vélo, du baskets ou d’autre sport, faites de même !

 

Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour savoir quand vous devez changer vos chaussures de course à pied ou non ! Alors avant de vous lancer dans vos sorties longues ou un marathon, pensez à vérifier si votre paire de chaussure ne montre pas des signes de fatigue.

N’hésitez pas à faire un tour sur  I-Run.fr et pensez au code IRUN15 qui vous donne très souvent droit à -15% sur les prix de vos achats de votre nouvelle paire pour la route ou trail.

 

 

Résumé

  • Les chaussures de running minimalistes ont moins d’amorti, alors attendez-vous à les changer vers 500 kilomètres.
  • Les chaussures de course traditionnelles et les chaussures à amortissement maximal ont tendance à durer jusqu’à environ 800 kilomètres.
  • Les personnes plus lourdes parcourront moins de kilomètres que les personnes plus légères, quel que soit le type de chaussures de running.
  • Si vous portez vos chaussures de course de manière décontractée, ces kilomètres comptent également dans le total.
  • La saleté sur vos chaussures de running n’est pas un problème, mais si vous constatez une usure importante, il est peut-être temps de retirer vos chaussures. Soyez attentif aux dommages causés au talon, aux semelles usées et aux déchirures.
  • Si vous remarquez une nouvelle gêne au niveau des pieds, des jambes, des genoux, des hanches ou du dos après avoir couru, il est peut-être temps d’acheter une nouvelle paire de chaussures running. Il en va de même si vous avez des ampoules ou si vous ressentez des points chauds là où vous n’en aviez pas l’habitude.

 

Articles similaires