<h1 class="" style=""> Test de la Puma Deviate NITRO Elite 2</h1>

Test de la Puma Deviate NITRO Elite 2

by La Semelle


Puma Deviate NITRO Elite 2 Présentation

La Deviate Elite était autrefois la chaussure de course marathon haut de gamme de Puma. Au cours de la dernière année, la nouvelle super chaussure Puma Fast R NITRO Elite a été lancée et coûte 50 $ de plus que la Deviate Elite. Cependant, les coureurs d’élite Puma choisissent toujours de courir des marathons dans le Deviate Elite et non dans le Fast R Elite.

Cela nous indique que la Deviate Elite a une meilleure stabilité et/ou un meilleur amorti que la Fast R et qu’elle est mieux adaptée aux longues distances comme les marathons complets.

Lorsque j’ai testé la Deviate Nitro Elite 1 l’année dernière, j’ai aimé sa durabilité et sa stabilité, mais j’ai trouvé qu’elle était un peu trop souple pour la course. Je n’ai pas ressenti assez de propulsion provenant de sa semelle intermédiaire et de la géométrie de sa plaque. J’espérais que la Deviate Elite 2 aurait une semelle intermédiaire plus épaisse et une configuration de semelle plus agressive.

La Deviate Elite 2 ressemble en apparence à la première version mais sa tige, sa semelle intermédiaire et sa semelle extérieure ont toutes été refaites. La plaque de carbone à l’intérieur a également un design mis à jour.

Le Deviate Elite 2 a des hauteurs de semelle intercalaire de 36 mm (talon) et 28 mm (avant-pied), ce qui est exactement le même que la version 1. Il pèse 7,4 oz (210 g), ce qui est beaucoup plus lourd que son prédécesseur, 0,6 oz (17 g) pour être exact. L’augmentation de poids provient du nouveau caoutchouc de la tige et de la semelle extérieure. Il a également reçu une forte augmentation de prix de 20 $, ce qui en fait maintenant 220 $ et presque le même prix que le Saucony Endorphin Pro 3.

Il s’agit de l’édition spéciale du Marathon de Singapour de la Deviate Elite 2 qui a été lancée à l’Expo du Marathon de Singapour et qui s’appelle le coloris Electrocharged. Il a une semelle intérieure personnalisée avec le logo du marathon de Singapour qui est collée à la doublure strobel.

Puma Deviate NITRO Elite 2 : premières impressions

Ma première course était une course de 30 km le week-end à un rythme modéré. Dans l’ensemble, il ressemblait au Deviate Elite d’origine, mais j’ai remarqué qu’il avait une conduite légèrement plus ferme.

A lire aussi :   Critique de l'Asics Superblast

Le coup de pied était plus puissant grâce à la nouvelle forme de la plaque de carbone et la conduite était plus efficace, pas aussi molle grâce à la nouvelle densité de mousse.

J’ai également remarqué que la nouvelle tige était beaucoup plus construite et beaucoup plus confortable que la tige minimale de la première version. Le verrouillage se sentait mieux dans cette nouvelle tige.

J’ai été agréablement surpris par la conduite améliorée qui avait changé plus que ce à quoi je m’attendais. Le long terme s’est senti vraiment sans effort et le confort était superbe.

Tige Puma Deviate NITRO Elite 2

La nouvelle tige est fabriquée à partir d’un maillage technique, contrairement à la v1 qui était fabriquée à partir d’un mono-mesh. Il se sent sensiblement plus épais et il ne respire pas aussi bien, mais il ressemble moins à du plastique.

Une autre grande différence est qu’il y a maintenant plus de rembourrage à l’intérieur du col, donc il y a plus de confort autour de la cheville et le maintien du talon est plus agréable. Cela rend le Deviate Elite 2 plus confortable et prêt pour la course.

Ma mise à jour préférée est la languette qui est maintenant attachée des deux côtés à la tige. Il n’y a pas de languette latérale dans le Deviate Elite 2, ce qui était une bête noire que j’avais avec la v1. Les logos Puma sur les talons sont réfléchissants pour que vous puissiez les porter lors de courses d’entraînement par faible luminosité.

La coupe est fidèle à la taille avec un avant-pied / orteil spacieux et je dirais que c’est l’une des super chaussures les plus confortables. La version de cette année est plus courte que celle de l’année dernière, vous n’avez donc pas à réduire d’une demi-taille.

Semelle Puma Deviate NITRO Elite 2

Il n’y a que 2 super chaussures que j’ai trouvées trop molles pour la course : la New Balance SC Elite et la Puma Deviate Elite. Les deux utilisent des semelles intercalaires supercritiques et dans les deux chaussures, j’avais l’impression de perdre trop d’énergie dans la mousse de la semelle intermédiaire. Les deux sociétés ont dû écouter les commentaires car les dernières versions de leurs coureurs ont des conduites plus fermes.

Dans le Deviate Elite 2, la mousse Nitro Elite est une mousse PEBA infusée d’azote et elle est légèrement plus ferme que la première version. C’est une bonne nouvelle pour les coureurs qui avaient l’impression que la première version était trop molle. J’aime maintenant faire des entraînements plus rapides comme des intervalles courts dans le Deviate Elite 2 en raison de la conduite raffermie.

A lire aussi :   Test du Mizuno Wave Rebellion Pro

C’est toujours l’une des super chaussures les plus douces du marché. Il n’est pas aussi doux que le New Balance Elite v3 mais il est bien plus doux que l’Alphafly 2, l’Endorphin Elite, le Metaspeed Sky+ et le Carbon X3. Si vous préférez les conduites fermes, le Deviate Elite 2 pourrait être un peu trop mou pour vous.

La plaque en carbone de la première version de la Deviate Elite était fourchue avec 2 dents (tout comme dans la chaussure d’entraînement Deviate Nitro) mais la nouvelle plaque a une forme plus traditionnelle et remplie et c’est ce qui fournit un avant-pied plus rigide avec plus de puissance orteils. Il y a plus de résistance lorsque la chaussure fléchit, donc elle est plus vive.

Je trouve plus facile d’accélérer le rythme dans la deuxième version et j’aime la plaque plus proéminente. La plaque est encore relativement flexible par rapport à d’autres coureurs plaqués de carbone tels que l’Endorphin Pro 3, le Vaporfly 2 et l’Adios Pro 3, de sorte que le Deviate Elite 2 a des transitions plus naturelles et est plus facile pour les mollets.

Le Deviate Elite 2 excelle dans les longues courses d’entraînement qui sont plus lentes que les entraînements et les courses. Il a des transitions plus conviviales que d’autres chaussures super rigides et plaquées, mais il reste efficace et économe en énergie. Les courses de plus de 3 heures sont un plaisir dans le Deviate Elite 2.

Étant l’une des super chaussures les plus basses avec seulement 36 mm au talon, la Deviate Elite 2 est relativement stable même si sa semelle intermédiaire est douce. Les virages serrés sont confortables et faciles à faire dans l’Elite 2 et si vous êtes un surpronateur léger, le Deviate Elite 2 devrait avoir une conduite suffisamment stable. Il se sent également à l’aise à des allures faciles (au-dessus de 5 minutes 30 secondes par km/8 minutes par mile) donc si vous êtes un coureur plus lent, il se sentira toujours stable et fluide.

Le caoutchouc de la semelle extérieure est passé de PUMAGRIP LT à PUMAGRIP normal que vous trouverez dans les autres chaussures d’entraînement Puma. Il s’agit d’un caoutchouc plus épais et plus durable que celui qui était sur le Deviate Elite 1. Il ajoute également un peu de poids supplémentaire.

A lire aussi :   Test de la Nike Winflo 9

La durabilité est sensationnelle. Après avoir testé la chaussure, il y a une usure mineure sur la semelle extérieure et il y a un minimum de plis sur la semelle intermédiaire. C’est sans conteste la super chaussure la plus durable que j’ai testée.

Tout comme sur le Deviate Nitro 2, les pattes de l’avant-pied ont été changées en forme de larme et je trouve que la traction est incroyable ; il adhère bien dans tous les types de conditions météorologiques.

Un autre nouvel ajout à la semelle extérieure est une rainure découplée peu profonde sous l’arrière-pied. Cela rend le talon plus vivant et plus dynamique.

Puma Deviate NITRO Elite 2 Conclusions

Je préfère le Deviate Elite 2 à la première version. La mousse plus ferme combinée à la nouvelle plaque de carbone rend la chaussure plus propulsive et plus rapide. La tige est également plus confortable et elle est plus polie dans l’ensemble. Il a cependant pris beaucoup de poids et son prix a également augmenté, mais je choisirais toujours la version 2 plutôt que la version 1.

Si le Deviate Elite 2 était resté à 200 $, cela aurait été un rapport qualité-prix exceptionnel et cela aurait été un vol. C’est la super chaussure la plus durable et elle est aussi incroyablement polyvalente.

Cependant, à 225 $, l’Endorphin Pro 3 est une option plus rapide et plus propulsive que je recommanderais par rapport à la Deviate Elite 2 pour la course. L’Endorphin Pro 3 a une semelle intermédiaire plus épaisse avec un amorti plus profond et une configuration de semelle plus agressive. avec un ressort d’orteil plus élevé.

Si vous voulez une chaussure super résistante dans laquelle vous pouvez courir et vous entraîner, la Deviate Elite 2 est une excellente option. Il a beaucoup de couverture en caoutchouc épais et sa mousse résiliente résiste aux éraflures et aux éclats. Vous pouvez l’utiliser pour tous les types de courses, y compris les intervalles, les tempos, les courses courtes et les marathons.

Même s’il s’est amélioré, le Deviate Elite 2 n’est toujours pas un coureur de haut niveau. Il pourrait être encore amélioré en maximisant sa hauteur de pile à la limite de 40 mm (elle n’est actuellement qu’à 36 mm) et en rendant sa plaque de carbone plus raide à l’avant-pied, ce qui se traduirait par une plus grande assistance à la vitesse.

Articles similaires