Test du Mizuno Wave Rebellion Pro

Test du Mizuno Wave Rebellion Pro

by La Semelle


Présentation de Mizuno Wave Rebellion Pro

Quand je pense aux chaussures de course Mizuno, je pense aux baskets lourdes de la vieille école comme la Wave Rider et la Wave Inspire. Ces entraîneurs quotidiens ont des manèges prévisibles et cohérents, mais qui sont tout le contraire d’excitants. C’est pourquoi j’ai été si surpris par le lancement du Wave Rebellion Pro.

La Wave Rebellion Pro est la nouvelle super chaussure de marathon excitante et innovante de Mizuno. Nous avons dû attendre très, très longtemps pour la super chaussure de Mizuno et c’est l’une des dernières marques à en lancer une. Mizuno a toujours été le plus lent à innover, le plus lent à adopter les nouvelles technologies.

La Wave Rebellion Pro n’est pas une chaussure bon marché et à 250 $, elle rivalise avec l’Adios Pro 3, la Vaporfly Next% 2 et la Metaspeed Sky +, qui sont toutes des coureurs de marathon très populaires. De nos jours, il ne suffit pas d’avoir une plaque de carbone rigide prise en sandwich entre une mousse énergique : il faut qu’elle ait quelque chose de différent, quelque chose d’innovant que les concurrents n’ont pas.

Pour se démarquer, Mizuno mise sur la géométrie sauvage de la semelle intermédiaire de la Wave Rebellion Pro qui donne l’impression qu’il manque le talon. Les concepteurs ont créé le Wave Rebellion Pro avec un pic de piste à l’esprit. Ils voulaient recréer la sensation de courir sur une piste mais dans un ensemble beaucoup plus haut et plus amorti. Il pèse 7,9 oz (223 g) pour un US9 masculin, ce qui est un peu plus lourd que le coureur moyen en carbone.

Le Wave Rebellion Pro n’est toujours pas largement disponible actuellement et j’ai dû importer ma paire en Malaisie depuis l’Australie. Actuellement, c’est l’une des super chaussures les plus difficiles à acheter si vous vivez en dehors de l’Europe, des États-Unis, de l’Australie ou du Japon.

Mizuno Wave Rebellion Pro : premières impressions

La première fois que j’ai vu des images de la Wave Rebellion Pro, j’ai pensé que cela ressemblait à une chaussure concept, quelque chose de similaire à leur chaussure folle Enerzy qui a été conçue pour mettre en valeur leur nouvelle mousse de semelle intermédiaire. La conception de la semelle intermédiaire de la Rebellion Pro avec le talon coupé ne ressemblait à rien de ce que j’avais jamais vu auparavant et j’étais vraiment curieux de voir comment elle fonctionnait.

A lire aussi :   Test de la Nike ZoomX Vaporfly 3

Ma première course était un entraînement par intervalles composé d’intervalles de 500 m. J’ai été vraiment impressionné par l’énergie ressentie lors de la conduite. Ce n’était pas aussi rigide que je le pensais et la géométrie sauvage de la semelle intermédiaire ne me semblait pas gênante.

La chaussure qui m’a le plus rappelé était l’Adidas Prime X en raison de sa hauteur et de son instabilité, cependant, l’avant-pied de la Wave Rebellion Pro était plus flexible et les transitions plus naturelles. Le Rebellion Pro se sentait également plus instable.

J’ai décidé de l’utiliser pour mon semi-marathon de la journée de la ville de Kuala Lumpur. Pendant la course, il s’est senti efficace et agressif, mais à partir du 19e kilomètre, alors qu’il y avait beaucoup de rebondissements sur le parcours, j’ai ressenti beaucoup de pression sur mes chevilles à cause de l’instabilité. J’ai réussi à terminer dans un temps de 1 heure 34 minutes (4:19 par kilomètre/6:57 par mile), ce qui était un temps décent pour moi.

Tige Mizuno Wave Rebellion Pro

L’empeigne de la Wave Rebellion Pro est faite d’un maillage fin et léger qui me rappelle une empeigne que l’on trouve sur un plat de course à l’ancienne.

La languette sans gousset est plate comme une crêpe et ses côtés sont si fins qu’ils s’enroulent. Lorsque vous enfilez la chaussure, vous devez vous tenir des deux côtés pendant que vous glissez votre pied, ce qui est gênant. J’ai également expérimenté le glissement de la langue vers le bas pendant les courses.

Il n’y a pas de contrefort de talon mais le col est suffisamment rembourré et je n’ai pas eu de glissement de talon lors de l’utilisation d’un nœud de coureur.

Pour moi, la tige est fidèle à la taille mais elle a un avant-pied et une zone des orteils très étroits donc si vous avez les pieds larges, je vous conseille de monter d’une demi pointure.

Semelle Mizuno Wave Rebellion Pro

La Wave Rebellion Pro est conçue pour être une super chaussure rapide et longue distance et elle en a vraiment l’air. La géométrie agressive vous fait avancer rapidement de l’arrière de la chaussure à la pointe. Ce n’est pas un tremplin de propulsion vers l’avant que vous obtenez d’autres super chaussures rigides, mais il a des transitions douces et économes en énergie qui conviennent à de plus longues distances.

A lire aussi :   Asics Noosa Tri 14 avis

En tant que légèrement surpronateur, le design de la semelle intermédiaire de la Wave Rebellion ne me convient pas vraiment. Cela est principalement dû au côté médial de la chaussure qui a une grande découpe au milieu du pied, de sorte que le côté latéral offre plus de soutien que le côté médial. Pendant les transitions, la chaussure m’oblige à frapper fort du côté médial du talon – je frappe généralement du côté opposé du talon.

À la suite de cette découpe, mes deux chaussures sont détruites sur les côtés médians du talon et on dirait qu’un chien a retiré un morceau du talon à cause de la mousse qui manque. Cela me fait croire que la Wave Rebellion Pro n’est pas aussi durable que certaines des autres super chaussures.

Lorsque vous courez en ligne droite sur des surfaces planes, la stabilité n’est pas trop mauvaise, mais lorsque vous devez prendre un virage ou lorsque vous courez sur des surfaces inégales, la chaussure devient si instable que vous devez ralentir jusqu’à un à pas d’escargot.

La hauteur de la semelle intermédiaire est en fait supérieure à 40 mm à son point le plus épais, mais Mizuno a ingénieusement réussi à rendre la compétition légale avec son talon coupé, car l’endroit à partir duquel World Athletics mesure se situe à 75% de la semelle extérieure. À ce stade, il fait moins de 40 mm.

Le biseau agressif du talon ne semble pas gênant du tout, même si vous êtes un attaquant au talon lourd et que je me suis retrouvé à oublier que la chaussure a un talon coupé pendant les courses. C’est quelque chose auquel on s’habitue.

Courir lentement dans la Wave Rebellion n’est pas aussi mauvais que vous l’imaginez à cause de la zone manquante du talon, tant que c’est sur un terrain plat avec un minimum de virages. J’y ai fait un 40 K agréable (à un rythme généralement facile) et c’était vraiment efficace grâce à la géométrie du rocker, tandis que la mousse de la semelle intercalaire animée gardait mes jambes fraîches.

Il y a 2 mousses différentes qui composent la semelle intermédiaire de la Wave Rebellion Pro : la plus ferme Enerzy Lite en bas et la plus douce Enerzy Lite Pro en haut. Les 2 mousses sont très cohésives et donnent à la chaussure une conduite douce et amortie qui est comparable à l’Endorphin Pro 3 en termes de douceur.

A lire aussi :   Avis Cloudstratus 2

La plaque Wave du Rebellion Pro est en nylon imprégné de carbone et n’est pas aussi rigide que les plaques des autres coureurs plaqués carbone, ce qui donne une conduite facile pour les mollets et Achille. Je n’ai jamais eu les mollets raides après avoir couru dans la Rebellion Pro, pas même après avoir fait un 40 K. La plaque a également une découpe à l’avant-pied ainsi qu’une structure en nid d’abeille au milieu du pied pour une propulsion accrue mais je ne peux pas sentir non plus de ces fonctionnalités.

L’adhérence est la plus grande force du Wave Rebellion Pro. Il a de petites pattes acérées qui mordent vraiment dans la route et vous pouvez entendre les pattes lorsqu’elles s’enfoncent dans le goudron. C’est l’une des semelles extérieures les plus adhérentes que j’ai testées à ce jour.

Mizuno Wave Rebellion Pro Conclusions

La Wave Rebellion Pro est une excellente première tentative de Mizuno sur une super chaussure de marathon, cependant, en raison de son instabilité, elle convient mieux aux élites, sous-élites et autres coureurs expérimentés en bonne forme.

Je trouve que c’est une chaussure extrêmement amusante avec une richesse d’amorti et une conduite énergique. Je continuerai à l’utiliser pour les séances d’entraînement, mais les courses auxquelles je participerai auront des rebondissements, de sorte que le manque de stabilité de la Wave Rebellion me causera un certain inconfort.

Si Mizuno remplit la découpe médiale de la semelle intermédiaire de la prochaine version, ce sera une super chaussure beaucoup plus conviviale et plus stable qui n’obligera pas les surpronateurs à frapper fort du côté médial.

Je trouve également que le Wave Rebellion Pro n’est pas aussi propulsif que certains autres coureurs. Il n’a pas de ressort de pointe très agressif et je pense que l’avant-pied aurait dû avoir la même coupe que le talon; cela aurait entraîné une sensation de basculement vers l’avant plus importante. Sa plaque n’est pas non plus si rigide, elle ne semble donc pas extrêmement élastique.

Pour moi, ce n’est pas dans le top des chaussures de course et il ne se sent pas aussi rapide ou n’a pas autant de punch que l’Adios Pro 3, l’Endorphin Pro 3 ou le Rocket X 2, donc je ne pense pas que cela vaille son prix demandé de 250 $.

Il a cependant la meilleure adhérence de toutes les chaussures de course J’ai essayé récemment.

Articles similaires